Les images publiées sur ce blog ne sont pas libres de droits, merci de me contacter.

jeudi 16 juillet 2020

Lucile

Un regard au-delà, 
des perles de nacre ou de jus,
la fragilité d'un lien sous tendu...




lundi 13 juillet 2020

Boscodon, l'envol et l'ours!

Il y a toujours un ressenti particulier
pour celui qui se pose à l'abbaye de Boscodon :

densité de la lumière, 
ocre-rose du temps des pierres, 
fébrile douceur de l'air...

Exposition Envol,
feuilles et fibres
nous invite à rêver au cœur du cloître
lieu d'élévation entre le terrestre et le spirituel...

Et là-haut, vers la fontaine....
entre les verts intenses et les troncs qui s'élancent,
face aux falaises rouille cargneule qui étreignent le Boscodon impétieux,

 sous un ciel orné de nuages qui dansent ...
nous marchons dans une cathédrale naturelle !





Parcours des fées 2020/1

Premier tour de l'année au parcours artistique 
en plein air à Crévoux: 
les fées sont toujours là!


Quelques vues décalées des nouveautés
afin de garder l'émerveillement entier...

La promenade est magnifique, 
les découvertes artistiques magiques ... 


De quoi imaginer, inventer, rêver, questionner, s'évader, 
se nourrir, prendre du plaisir, partager...


à suivre bientôt !

Petite vignette à saint André de Rosans

Jour de ciel immense
jour d'orage, 


parfum d'ozone
et humidité rafraîchissante, 


surprise par le déferlement
dans les ruelles et le prieuré à ciel ouvert 


Les dessous du lac de Charance

A Charance,

 Une exposition photographique
flottante et insolite
qui nous invite
à découvrir par en-dessous!

dimanche 28 juin 2020

Pointillisme


  Entre Tallard et Curbans
un instant d'étonnement,
quelques touches de pointillisme*
pour un superbe feu d'artifice !

*Le pointillisme est un mouvement pictural et une technique qui utilise de petites touches de couleurs juxtaposées.
Découvrir peintres tels Georges Seurat, Paul Signac
et  les recherches optiques de Chevreul.

mercredi 24 juin 2020

Superbe article du blog de la LOUPIOTE

https://www.librairielaloupiote.com/actualite/exposition-de-malooka-en-catimini/#more-1202

Le 16 mars tombe l’injonction, pleuvent directives et précautions, rentrez, nous fermons. Une chape de stupeur venait de s’abattre, mais Malooka s’en saisit comme d’une opportunité. Elle trouva un contexte à sa créativité. Et comme l’imagination se nourrit de ce qui l’entoure, cette atmosphère noire, quadrilatère, intransigeante, donnera un cadre triste et parfait à des âmes peut-être contraintes mais pas en peine.Car il fallut bien l’habiter, tout ce temps! Et même joyeusement, parfois! Car il faut encore s’en libérer des angoisses mortifères.
Ainsi chacune des statues de Malooka se pose, se balance ou se repose, depuis son cadre donné. Les personnages dépassent forcément un peu, ils ont trop de relief pour être étriqués. Ils sont trop sages pour rester à l’étroit. On se prendra alors à penser que la profondeur de ces lecteurs immobiles réside dans leur sérennité. Et peut-être que leur intérêt se percevra dans la finesse de leurs détails? Si ces statues illustrent la dignité sobre du papier, elles ont la grâce de leur lecture.Elles nous évoquent en bref la fierté d’une épreuve passée, ces quelques très riches heures où confinés nous aurons su modeler un peu de beauté.
L’exposition En catimini est visible jusqu’au 27 juin 2020 à La Loupiote. Un verre de l’amitié sera offert samedi soir chez nos voisins du Bar au Gorille. Bienvenue à tous les déconfinés!